17 juillet 2015

One year ago...

Il y a un an, nous foulions le sol des Etats-Unis pour découvrir les merveilles de l'Ouest en Californie, dans l'Utah, le Wyoming, le Nevada et l'Arizona. 

C'est l'occasion de donner quelques conseils aux chanceux qui se prépareraient à partir cet été.

- Le GPS :le fidèle compagnon qui ne vous laissera pas tomber.

- La lampe frontale : nécessaire pour le camping (il fait nuit tôt).

- L'annual pass: valable dans -presque- tous les parcs (sauf Monument valley et Antelope canyon qui sont des territoires navajos). Il coûte 80 $ pour un véhicule (max. 6 personnes) et il est valable une année entière. Sachant que l'entrée d'un parc coûte environ 10 $ pour les petits parcs comme Arches et Canyonlands et 25 $ pour le Yosemite, le Yellowstone ou Bryce, l'annual pass est vite rentabilisé. Il s'achète dès le premier parc que l'on visite.

- La glacière en polystyrène. Elle sera votre meilleure amie car grâce à elle vous ne boirez pas d'eau chaude. Vous devrez vous en séparer une fois l'heure de départ venue. On en trouve assez facilement dans les boutiques des stations service.

- Dormir à Las Vegas en semaine (les prix doublent le week-end) et du coup, c'est l'occasion de se faire plaisir sur le choix de l'hôtel et de la chambre.

- Ne pas attendre la prochaine station pour faire le plein (on n'est jamais à l'abri d'un no man's land).

- Toujours passer au visitor center prendre une map.

- Ne pas oublier le pourboire au restaurant (il est rarement inclus). 

- Ne pas hésiter à demander son chemin : les américains sont très serviables et aiment placer les mots de français qu'ils connaissent dès qu'ils le peuvent.

- La carte Visa premier est un bon plan pour les assurances voyage et location de voiture (attention toutefois aux exclusions de garantie pour le cas de la location d'un 4x4 par exemple).

- Pour faire le plein d'essence, il faut payer à la caisse avant de se servir. Si besoin, on va chercher le change  à la fin.

- Si on campe, essayer de ne pas penser aux ours, ne pas penser aux ours, ne pas penser aux ours, ne pas pens...... ou pour vous donner une idée de la situation dans laquelle vous pourriez vous trouver la vidéo de nos amis québécois résume assez bien la situation.

video


"On est tombé sur un ours qui n'aime pas le colgate. Jette le tube Monique."


21 février 2015

RT USA (4) En route pour Death Valley et Bryce Canyon

Après un mois de janvier plus que morose qui nous a tous laissés le moral dans les chaussettes, février est arrivé discrètement avec quelques flocons de neige dans les bagages. Et maintenant.... on pense déjà à l'été qui n'est pas encore là et on a besoin  envie d'évasion. Pour cela quoi de mieux que de se replonger dans le road trip made in US et vous raconter la suite de ce fabuleux voyage.

Death Valley

On était bien conscients qu'on y allait au pire moment de l'année (juillet-août). Pour le point de chute de la veille on avait choisi Beatty une petite bourgade idéale pour dormir . On suit les conseils du routard pour aller manger du chili au Happy buro. Petit saloon très sympathique. Niveau motel, nous avons dormi au Exchange club motel mais tous se valent et sont comme souvent de part et d'autre de la rue principale de la ville.
Le seul point à retenir c'est qu'il faudra partir très très tôt pour la vallée de la mort (5H du mat quoi). Nous avons fait Zabriskie point au lever du soleil puis Artist's drive-une vraie palette de couleurs-




et Mesquite flat sand dunes. Vers 10H nous regagnions tranquillement nos quartiers et il faisait déjà très très chaud.
Départ pour Panguitch, ville sympathique marketée cowboy. Si vous vous y arrêtez surtout aller manger au Cow-boy's smokehouse café. Les smashed potates sont à tomber par terre et la viande a vraiment un goût de"fumé". Un des meilleurs repas su séjour. D'ailleurs personne ne s'y trompe et il faut être patient avant d'avoir une place mais cela vaut vraiment le coup.

Bryce Canyon

Bryce c'est sans hésiter un des coups de cœur du voyage. Des paysages incroyables (hoodoos, formations rocheuses, cheminées de fée) que l'on ne trouve nulle part ailleurs. Si cela était à refaire on camperait probablement sur place pour profiter de l'atmosphère. Une fois de plus partis très tôt on voit plein de biches dès notre arrivée. Nous faisons une petite rando le queen's garden trail suivi du navajo loop une boucle facile à faire d'environ 1H30 (au départ de sunrise point) et qui permet de cheminer au milieu de ces magnifiques roches. Ensuite, nous traversons le parc en voiture en nous arrêtant aux différents points d'observation, qui proposent tous une vue différente et toujours aussi amazing donc difficile de choisir. Place aux photos qui vous convaincront probablement plus que les mots.







Oui je sais là on a juste envie de prendre un sac à dos et resauter dans un avion:)

24 octobre 2014

3 petits livres et puis s'en va

Parce qu'il n' y a pas que les voyages dans la vie, il y a la littérature aussi. Et si les deux s'entremêlent ça donne de jolis moments de lecture. Si vous me suivez (un peu) vous remarquerez que les trois livres que je vais vous présenter n'ont pas été choisis par hasard.


Le vide et le plein Carnets du Japon 1964-1970 de Nicolas Bouvier
Même si je n'ai toujours pas lu la bible du voyageur qu'est L'usage du monde de Nicolas Bouvier, je découvre cet auteur par le biais de cet ouvrage. Ce qui est déroutant c'est qu'un certain nombre de choses ne semble pas avoir changé depuis 40 ans. L'auteur nous donne les mots pour décrire les impressions et les sensations que nous n'avons pas réussi à formuler au retour. Il faut savoir que l'écriture est très littéraire. Ce qui à l'apparence d'un "carnet de voyage" n'en est pas un, au sens où nous l'entendons. Il y a pas mal de réflexions philosophiques et sociologiques, ce qui rend parfois la lecture laborieuse.
Je le conseille : à tous ceux qui ont été faire un tour du côté du pays du soleil levant (idéal pour prendre du recul sur ce pays qui chamboule)
 
Into the wild de Joan Krakauer
Alors oui j'avoue je faisais partie de cette infime minorité qui après avoir vu le film a dit :"Il l'a bien cherché". Honte à moi, car après la lecture du récit du journaliste Jon Krakauer j'avais juste envie de pleurer en repensant à l'histoire de Chris Mc Candless alias Alex Supertramp qui m'a entre autres donner envie de prendre un avion et de foncer en Alaska (même si ça fait très longtemps que j'en ai envie, cela n'a fait que confirmer cette envie d'aller explorer le 49ème état américain). Jon Krakauer est un journaliste américain qui a été l'un des premiers à écrire un article sur Chris dans un magazine. De là commence son engouement pour l'histoire du jeune homme Il se documente, fait des recherches, enquête sur sa vie depuis son enfance. Il rencontre sa famille ainsi que les gens que Chris a croisés sur sa route. Il va jusqu'au bout de l 'expérience en empruntant la piste Stampede et en se rendant à l'autobus. Il y retournera d'ailleurs quelques temps plus tard (en hélicoptère) en présence des parents de Chris.
Ce qui m'a marquée dans ce récit c'est que l'auteur a réellement voulu nous faire vivre le cheminement de Chris pendant ses longs mois et tenté de nous dévoiler l'état d'esprit et les aspirations qui l'ont mené au bout de sa vie. La fin est donc vécue comme un terrible dénouement de l'expérience qu'il a voulu vivre sans concessions ni compromis.
Sachez-le : à la fin on a juste envie de pleurer en se remémorant les détails donnés par Krakauer. S'il avait marché 800 m en aval il aurait trouvé un passage pour traverser la fameuse rivière Teklanika, qu'il y avait une cabane du parc national à 10 km de l'autobus et deux autres privées à environ 3 km et que non il ne s'est peut-être pas trompé de graines (teasing de ouf). Finalement lui qui se croyait dans le grand nord de Jack London n'était qu'à 48 km d'une bretelle d'autoroute et à 25 km d'un site touristique dur parc de Denali.
Je le conseille : à tous ceux qui comme moi sont passés à côté de la fin du film et à ceux qui aiment l'aventure



Au delà de la vérité de Lucy Clarke (titre original : The Sea Sisters). Sorti aussi en versions française sous le titre Les sœurs de l'océan
Première chose : pour les chanceux qui arrivent à lire en anglais , lisez la version originale car la traduction est parfois maladroite. C'est l'histoire de deux sœurs qui vivent à Londres. L'une d'elle Mia a décidé de partir faire le tour du monde. Un jour, sa grande sœur Kate reçoit la visite de la police qui lui annonce que sa sœur est morte à Bali. Ils lui remettent son sac à dos qui contient son carnet de voyage, le seul lien qui rattache les deux sœurs désormais. Kate part alors sur les traces de sa sœur pour essayer de comprendre la vérité. Je ne suis d'habitude pas vraiment fan de ce genre de roman mais là, je me suis totalement laissée embarquer par ce récit qui laisse place à l'intrigue, au suspens et qui permet de repartir à Bali sans sortir du canapé.
Pour ceux  qui aiment les secrets de famille et qui ne sont pas contre un bon moment d'évasion et de détente

4 octobre 2014

Road Trip USA (3)

Après plus d'un mois de silence forcé me revoilà à flots. On part pour le Yosemite, l'un des parcs les plus connus de l'ouest américain et le 3ème plus grand parc de Californie. Il est le 2ème à avoir été classé parc naturel juste après le Yellowstone (eh ouai mon pote Yellowstone is the best).
Nous quittons SF et après un peu plus de 3 heures de route, nous arrivons à notre hébergement situé à 40 km de l'entrée du parc. Un vrai coup de cœur pour le Yosemite bug rustic, un mélange entre camping et auberge de jeunesse. Nous logeons dans une "cabin" au milieu des arbres, une tente avec un plancher et un lit quoi! Ok c'est pas into the wild non plus!

Il y a une salle commune, très conviviale, pour manger, boire un verre et faire des rencontres. Il y a même des concerts une fois par semaine. La déco est top, ambiance chalet et montagne et l'esprit est à la cool.Il y a pas mal de plats végétariens et bio, la nourriture est vraiment excellente. Ca change des burgers, pizzas et  hot-dogs.Le breakfast est une tuerie (Big pancake).


Il est maintenant temps d'aller voir le Half Dome et ses copains. Ici, les parcs sont tellement immenses, qu'on les sillonne en voiture et on s'arrête aux différents points d'intérêt.
Ne pas hésitez à aller au visitor center, récupérez un plan et des infos pour les balades (malheureusement il n'y a quasiment rien en français).

Info pratique : pour l'entreé des parcs le mieux est d'acheter directement le pass annuel "America the beautiful" qui coûte 80 $ et qui donne accès à tous les parcs nationaux pour la durée d' un an (il en faut un par véhicule). Le calcul est vite fait : sachant que l'entrée pour un parc côute entre 10 $ (pour les plus petits parcs comme Arches ou Canyonlands)  et 25 $ (pour les plus grands comme le Yosemite ou le Yellowstone), le pass est très vite rentabilisé.
Si vous voulez en savoir un peu plus sur le pass, allez jeter un coup d'œil par là :
Premier arrêt à Glacier point pour avoir la 1ère vue sur le Half Dome et la vallée de Yosemite.


On enchaîne avec le légendaire El Capitan, un bonheur pour les grimpeurs.
On continue la visite en allant se rafraichir près de Lower falls.
Sur une journée, dur dur de profiter de tout ce que le parc a à nous offrir mais cela donne un bon aperçu des merveilles de la nature dans l'ouest américain.
Affaire à suivre!!

28 août 2014

Road trip USA (2) SF

1ère escale : San Francisco, la ville mythique

« C’est étrange, mais on raconte que toute personne qui disparaît est aperçue à San Francisco »
Oscar Wilde
To do in SF :

- Admirer le Golden Gate en attendant que la brume aille gentiment voir ailleurs
- Manger une clam chowder sur Fisherman's wharf et aller voir les lions de mer au Pier 39 (nous ce jour-là, ils étaient en RTT)



- Aller sur Lombard street voir les voitures descendre la rue la plus sinueuse du monde

 - Manger un ramen dans Japan town

 - Se balader dans Alamo square et dans les quartiers de Haigt Ashbury et lower haight pour admirer les fameuses painted ladies, les maisons victoriennes multicolores qui font une grande partie du charme de la ville. On n'a pas été voir la maison bleue adossée à la colline où on vient à pied mais on en a vu plein d'autres de toutes les couleurs.


- Prendre le cable car


- Faire un tour au Golden gate park
- Admirer les peintures murales de Balmey Alley dans le quartier de Mission (et au passage c'est the place to be pour se ramener des souvenirs mexicains-sans aller au Mexique-et si vous aimez Frida Kahlo autant que moi, je ne vous en parle même pas :)


- Se gaver de cheesecake jusqu'à l'overdose (et faites attention on y arrive vite vu la taille des portions) et profiter de la vue sur Union square. Vous pouvez aussi en profiter pour faire un peu de shopping dans le quartier (nous on en a profité pour investir dans un album de Johnny Cash vu les innombrables heures de route qui nous attendaient)



- Se prendre pour un écrivain de la Beat generation à la librairie City light bookstore et au café Vesuvio (QG de Jack Kerouac et ses amis)
- S'improviser hippie dans Haigt Ashbury


- Si vous avez une demi-journée dans votre planning (de notre côté c'était un peu serré), je pense que la visite guidée de la célèbre île d'Alcatraz est à faire


- Si on a encore un peu plus de temps et que l'on va en direction du Yosemite (c'est presque sur la route) se prendre pour un futur prix nobel  sur le campus de l'université de Berkeley (université qui fait partie des 10 meilleures mondiales et qui comptent un grand nombre de prix nobel à son tableau de chasse)

Pour le prochain article, prenez vos chaussures de rando et votre clochette à ours, on part au Yosemite!

27 août 2014

Road trip USA (1)

Commencer le voyage en apercevant les glaces du Groënland était un excellent présage. C'est vraiment impressionnant et émouvant de voir ces reliefs montagneux et ces morceaux de glace en survolant un pays sur lequel on ne posera probablement jamais le pied. Moment magique partagé avec notre voisine néo-zélandaise (merci pour la vie d'avoir laissé ce hublot ouvert).
 

Je ne laisserai pas le suspense plus longtemps : l'ouest américain c'est hallucinant ou comme dirait notre ami commun Barney Stinson It's gonna be Legen-wait for it-Dary #HIMYM

Pendant que votre tante regardait Santa Barbara et vous La fête à la maison, Beverly Hills 90210 ou Alerte à Malibu (oui on regardait beaucoup la télé quand on était petits) des milliers d'images se sont gravées dans notre esprit de façon insidieuse. Elles sont restées là, dans un coin, pendant tout ce temps. Le temps que vous alliez les chercher et... les trouver.
Parce que oui vos petits yeux vont se retrouver devant de grands canyons, des geysers, des arches en pierre, des diners de la route 66, de longues très longues lignes droites, des déserts, des troupeaux de bisons, des séquoias, des étoiles, des palmiers et des machines à sous.

Allez c'est parti pour les grands frissons.


20 juin 2014

Tu as été au Japon si...

- tu as mis des chaussons tortue-ninja
- tu as fait la queue sur le quai du métro
- tu t'es posé trop de questions (et tu t'en poses encore)
- tu as regardé un ascenseur monter jusqu'au 52ème étage
- tu as compris pourquoi le saké c'était meilleur chaud
- tu regrettes le temps où tu mangeais avec des baguettes


- tu kiffes les Tanuki
- tu te damnerais pour un ramen ou des sobas
- tu as foulé l'un des plus grands passages piétons du monde
- tu as essayé de comprendre la culture d'un pays en 15 jours et tu n'y es pas arrivé
- tu as croisé le quota de japonais pour une vie entière
- tu as un maneki-neko en porte-clés


- tu es resté perplexe devant le japanese style
- tu as eu froid, très froid dans un monastère bouddhiste
- tu as vu des consignes pour parapluie
- tu étais excité de manger par terre sous des cerisiers en fleurs
- tu as trouvé que tu avais un bon niveau en anglais finalement
- tu te demandes encore si tout cela a vraiment existé